De plus en plus de patients souhaitent se faire détatouer. Pour ce faire, plusieurs techniques utilisant des dispositifs basés sur l’énergie ont été développées : lasers, méthodes destructrices utilisant des produits chimiques caustiques, excision… Mais compte tenu de leurs limites (détatouage incomplet, cicatrices, dispersion des colorants de tatouage dans les lymphatiques…), d’autres modalités ont dû être explorées. Rendez-vous dans notre centre esthétique pour un détatouage à Charleroi

Les lasers 

Le processus de détatouage au laser ne consiste pas à vaporiser entièrement le pigment du tatouage, mais plutôt à cibler les zones où il réside, ce qui permet au corps de le décomposer et de l'éliminer par le système lymphatique ainsi que d'autres mécanismes immunitaires. Étant donné le manque de clarté concernant la sécurité des composants de l'encre de tatouage, une approche de détatouage qui disperserait le pigment vers les ganglions lymphatiques pourrait ne pas être la plus appropriée. Cela souligne ainsi le besoin de méthodes alternatives.

La méthode Trans-Epidermal Pigment Release (TEPR)

Une nouvelle méthode de détatouage utilise l'ablation fractionnée du pigment de tatouage avec une libération transépidermique de pigment. Contrairement à la dépigmentation au laser, qui est souvent très douloureuse, cette technique TEPR est presque indolore. Elle consiste en une forme précise et moins agressive de dermabrasion. Une brosse métallique oscillante est employée pour abraser uniformément l'épiderme et perturber le tissu encré sous-jacent à une profondeur déterminée. Ce processus mécanique est facilité par l'utilisation d'une solution de diffusion, qui adoucit l'épiderme pour une abrasion plus aisée, lubrifie et nettoie le mécanisme des débris abrasés, affine le volume du tissu cutané perturbé et protège antiseptiquement les plaies. L'abrasion superficielle initie le processus de cicatrisation, formant une croûte contenant le pigment encré et permettant la reconstruction de la peau de manière progressive. Lorsque les croûtes se dissolvent, le tatouage disparaît également.

Pour obtenir un détatouage complet, plusieurs séances sont nécessaires, généralement programmées toutes les 6 à 8 semaines, avec une moyenne de 3 à 5 séances sur une période s'étendant de 6 mois à 1 an. Le nombre exact de séances dépend de facteurs tels que la taille du tatouage, le processus de cicatrisation naturelle du patient et son emplacement sur le corps.

Notre contact

Vous avez une question à propos des services fournis par notre centre de médecine esthétique (traitements anti-âge, traitements du cuir chevelu, traitements contre la cellulite…) ? Contactez-nous par téléphone ou par mail, via le formulaire en ligne. Nous sommes situés à Charleroi, non loin de Nalinnes, Gerpinnes, Montigny-le-Tilleul, Loverval ou Somzée, entre autres.

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur.

Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés. Les cookies sont également utilisés pour la personnalisation des publicités. Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers. Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.
Paramètres cookies